Vous êtes ici

Construire la paix 1918-2018 : centenaire de la fin de la 1ère guerre mondiale

2018 sera l’année de la célébration de la fin de la 1ère guerre mondiale qui a dévasté et bouleversé l’Europe entre 1914 et 1918. L’Université populaire d’Est Ensemble s’empare de cette thématique pour un cycle annuel mettant en valeur, en lisibilité et en cohérence toutes les propositions portées par les trois réseaux d’équipements culturels gérés par Est Ensemble : les bibliothèques, les cinémas et les conservatoires.

100 ans après, construire la paix

« La paix n’est pas l’absence de guerre, c’est une vertu, un état d’esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice ». Spinoza Conférences, ciné-concerts, lectures, expositions… l’ensemble des rendez-vous proposés dans le cadre de ce cycle doit permettre d’interroger comment la paix s’est construite et se construit encore et de donner des clefs de compréhension sur une fin de guerre et une paix qui seront les ferments de tous les grands conflits et des idéologies totalitaires du 20ème siècle.

3 volets pour des propositions culturelles s’adressant à tous les publics

Le cycle « Construire la paix » de l’Université populaire d’Est Ensemble s’articule autour de 3 axes thématiques :

  • Les arts racontent la guerre : par des ciné-concert, des lectures-musicales, des spectacles… ayant pour toile de fond le quotidien de la guerre, au front et à l’arrière, et les souvenirs des survivants
  • Hommage et construction de la paix à travers des propositions cherchant à transmettre les valeurs pacifistes et humanistes nées à la fin de la guerre. Un « art de la paix » qui tentera de protéger les minorités nationales mais ne saura empêcher le sentiment d’exclusion et d’humiliation des vaincus.
  • L’effervescence artistique d’après-guerre : qui proposera de découvrir ou re-découvrir le nouveau souffle, la soif de liberté, le désir d’humanité et de fraternité qui ont traversé tous les arts à partir de 1917.

 

"Ce conflit a provoqué un profond ébranlement moral qui interroge les contemporains sur leurs valeurs et leurs croyances" Par Jean-Michel Guieu, historien et parrain du cycle Constuire la paix

Le 11 novembre 1918, l’armistice met fin à 1 560 jours d’un conflit particulièrement meurtrier. Après une série d’offensives allemandes qui les a placés au bord de la défaite au printemps, les Alliés ont fini par l’emporter, grâce notamment à l’arrivée massive des troupes américaines sur le front. Mais l’espoir des Français d’un retour rapide à la normale se heurte aux immenses défis de l’après-guerre : un deuil de masse, des régions dévastées dans le Nord et l’Est du pays, une inflation galopante et une forte agitation ouvrière sur fond de vague révolutionnaire en Europe. Le conflit a provoqué un profond ébranlement moral qui interroge les contemporains sur leurs valeurs et leurs croyances. Le corps social est tout entier parcouru par une aspiration quasi viscérale à la paix, portée notamment par 6,5 millions d’anciens combattants qui ont été pour beaucoup marqués jusque dans leur chair par l’expérience du feu. L’idée de décadence habite les consciences de bien des auteurs : « Nous autres civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles », écrit Paul Valéry en 1919. Certains jeunes intellectuels et artistes développent un véritable esprit de révolte contre la société de leur temps et une culture bourgeoise jugée responsable du grand massacre, tandis qu’une partie de la population cède à un certain appétit de jouissance et fréquente assidûment les salles de music-hall et les dancings où triomphent les rythmes importés des États-Unis. C’est cette période cruciale de notre histoire que ce cycle de manifestations ambitionne de restituer dans toute sa complexité, un siècle après…

Jean-Michel Guieu, Maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, Jean-Michel Guieu a principalement travaillé sur l’histoire de la paix. Il a notamment publié Gagner la paix. 1914-1929, aux éditions du Seuil, portant sur les tentatives de construction d’une paix durable durant la 1ère moitié du XXe siècle.

Consultez le programme janvier-juin 2018 du Cycle construire la paix

 


Événements
à venir

Liens
utiles

Documents à télécharger

Quiz