Vous êtes ici

Revenir à l'agenda
14 - 17 mars

Festival Toute la mémoire du monde

Université Populaire du Cinéma

Festival Toute la mémoire du monde

Du 13 au 17 mars 2019, le festival propose une sélection des dernières restaurations de prestige. À travers un programme cinéphile et éclectique, la manifestation rend hommage au travail des archives, des ayants droit, des studios et des laboratoires pour sauver les œuvres du passé. La programmation se compose de plusieurs sections thématiques et donne lieu à un intense programme de rencontres, d'ateliers et de ciné-concerts.

JERZY SKOLIMOWSKI, INVITÉ D'HONNEUR

Un hommage sera aussi rendu à l'intrépide Jerzy Skolimowski, en sa présence. À la mi-temps des années 1960, Skolimowski impose dans son pays un cinéma personnel et impétueux qui dresse le portrait d'une génération désorientée. Après son bannissement de Pologne en 1967, grâce à son extraordinaire puissance d'imagination, son humour et son acuité critique, il compose ici ou ailleurs maints films merveilleux. Nous en présentons huit au total : ceux de ses débuts en Pologne, un certain nombre de ses films anglais (Deep End, Le Cri du sorcier ou Travail au noir), et son seul film américain, le très rare et beau Bateau-Phare, aujourd'hui restauré, sans oublier son passage par la Belgique avec Le Départ.

GARRETT BROWN, INVITÉ D'HONNEUR

Présent également avec nous, Garrett Brown, le célèbre inventeur du Steadicam. Il retracera l'histoire de cette caméra qui a révolutionné la manière de filmer le mouvement et dont les effets les plus spectaculaires restent dans les mémoires grâce, entres autres, à Rocky (les marches du musée de Philadelphie...) et aux terrifiantes scènes de poursuites dans Shining. Brown a composé pour nous un programme de 7 films qu'il viendra présenter ou commenter : de Rocky, à Marathon Man en passant par En route pour la gloire ou Coup de cœur.

5 JOURS DE FESTIVAL, 100 FILMS

Le public découvrira également les dernières restaurations menées par le MoMA, grande archive américaine, sœur de la Cinémathèque française. Dans ce riche programme, on trouve des films de John Ford, William Wellman, Ernst Lubitsch ou Andy Warhol.

Une autre section présente une sélection d'une dizaine de films muets Sud-américains. Ce sera l'occasion de découvrir des films très rarement, sinon jamais, montrés en France, où l'on ne voit guère que le fascinant Limite de Mario Peixoto, film maudit brésilien redécouvert grâce aux efforts de Martin Scorsese et Walter Salles.

On connaît l'acteur Pierre Clémenti pour sa beauté ombrageuse chez Buñuel, Pasolini, Marc'O ou Garrel. Mais Clémenti fut aussi cinéaste. Sa production de journaux filmés psychédéliques et libertaires sera présentée en version restaurée, tout comme son unique fiction, un récit punk enlevé : À l'ombre de la canaille bleue.

Nous célèbrerons également les 100 ans de l'A.S.C. (The American Society of Cinematographers), la prestigieuse association des directeurs de la photographie américaine. En 1919, quelques cameramen s'associaient pour créer la première organisation professionnelle de l'industrie cinématographique. Un programme de 5 films restaurés propose de redécouvrir quelques moments de l'histoire de l'Association, dont le mythique Cotton Club (F. F. Coppola).

Enfin, ce festival ne serait pas ce qu'il est sans sa large sélection de restaurations récentes, avec entre autres cette année : Quartet de James Ivory, vision sombre du Paris des années folles, un film américain de Fritz Lang resté longtemps trop méconnu, House by the River, le premier film de Dziga Vertov enfin retrouvé en Russie ou un joyau de la modernité venu de Téhéran, La Brique et le Miroir d'Ebrahim Golestan.

AU CINEMA LE MELIES

  • Jeudi 14 mars à 18h15 / Le Cri du sorcier de Jerzy Skolimowski

Grande-Bretagne / 1978 / 87 min / DCP / VOSTF / Avec Alan Bates, Susannah York, John Hurt.

D'après la nouvelle Le Cri de Robert Graves.

Dans un village côtier du Devon, un mystérieux voyageur s'invite à déjeuner chez un couple sans histoire. Au cours du repas, il révèle à son hôte qu'il revient d'Australie, où un sorcier aborigène lui a enseigné le secret d'un cri capable de tuer.

Suivi d'une rencontre entre le réalisateur et Michel Ciment

  • Jeudi 14 mars à 20h30 / Travail au noir de Jerzy Skolimowski

Grande-Bretagne / 1982 / 97 min / DCP / VOSTF / Avec Jeremy Irons, Eugene Lipinski, Jirí Stanislav.

Trois maçons polonais et leur contremaître, Novak, viennent à Londres travailler au noir. Novak, autoritaire, est le seul à parler anglais. Lorsqu'il prend connaissance du coup d'État en Pologne, il tait la nouvelle à ses compatriotes.

Suivi d'une rencontre entre le réalisateur et Michel Ciment

  • Vendredi 15 mars à 20h / Ragtime de Milos Forman

États-Unis / 1981 / 155 min / DCP / VOSTF / Avec James Cagney, Mary Steenburgen, Elizabeth McGovern.

D'après le roman Ragtime d'E. L. Doctorow.

Les destins croisés d’hommes et de femmes de milieux différents dans le New York du début du XXème siècle qui s’éveille au jazz, au ragtime…

  • Dimanche 17 mars à 14h / Shining de Stanley Kubrick

Grande-Bretagne / 1980 / 146 min / DCP / VOSTF / Avec Jack Nicholson, Shelley Duvall.

D'après le roman Shining, l'enfant lumière de Stephen King.

Jack passe l’hiver avec sa femme et son fils dans un immense hôtel isolé dont il assure l’entretien. Il peut ainsi consacrer son temps libre à l’écriture. Mais une force maléfique le rend violent et son fils développe des dons de voyance.

En présence du directeur de la photographie Garrett Brown, inventeur du Steadicam, qui le manœuvre lui-même pendant le tournage, pour les scènes du labyrinthe ou dans les couloirs de l'hôtel.

http://www.cinematheque.fr/cycle/toute-la-memoire-du-monde-2019-510.html

Infos pratiques

Dates et horaire

14 - 17 mars

Lieu

Cinéma Le Méliès
12 Place Jean Jaurès, 93100 Montreuil, France
93100
Montreuil

Conditions

Tarif : 3,50 €



Cet événement n'est pas ouvert à la réservation en ligne